Remplacer l’expression « devenir la meilleure version de soi-même »

 

Avez-vous déjà entendu cette expression : « devenir la meilleure version de soi-même » ? Si vous faites du développement personnel, vous l’avez sûrement déjà entendue. Il y a quelque temps, elle était sur les lèvres de tout le monde. 

Je le disais moi aussi, mais j’avais un malaise. « La meilleure version de soi-même », pour moi, ça veut dire que la version actuelle n’est pas bonne. Qu’elle est imparfaite et que je serai une bonne personne seulement quand j’aurai atteint la meilleure version de moi-même. Je trouvais que ça enlevait du pouvoir à la version actuelle et que ça rendait la « meilleure version » inatteignable, parce que souvent, il était sous-entendu qu’il fallait travailler fort pour atteindre la meilleure version de nous-même. 

J’ai maintenant trouvé une version que je préfère de cette expression. Il n’y a qu’un seul mot de différent, mais il fait toute la différence.

 

Devenir la prochaine version de soi-même

Et si on n’atteignait jamais vraiment cette meilleure version de soi-même ? On peut toujours changer. Faire des choix différents. Je suis différente aujourd’hui de ce que j’étais hier, il y a un an, il y a vingt ans. Est-ce que c’est une meilleure version de moi-même ? Peut-être que oui, peut-être que non. Ce qui est sûr, c’est que c’est une version différente. J’ai fait des apprentissages. Parfois je les ai mis en pratique, parfois non… Est-ce qu’un enfant qui passe du primaire au secondaire a atteint une meilleure version de lui-même ? Non, il est simplement passé à la prochaine étape, avec plus de bagages, plus de connaissances. 

Et si on disait plutôt « la prochaine version de soi-même » ? On est en constante évolution. L’image qui me vient en tête quand je parle de prochaine version de nous-mêmes, c’est la mue, la mue du chat, du serpent, la voix qui mue chez nos adolescents, etc. J’ai un enfant de presque 14 ans qui a la voix qui transforme. Il ne s’en va pas vers la meilleure version de lui-même, mais vers la prochaine version de lui-même.

Qu’est-ce qui se passe quand on mue ? On se débarrasse de ce qui ne nous convient plus, et on garde ce qui nous convient ou on remplace ce qu’on vient de jeter par ce qui convient mieux à notre situation actuelle. Ça ne veut pas dire que l’ancienne version était mauvaise. Elle nous a servi longtemps, mais maintenant, elle ne convient plus. On doit passer à autre chose. 

Alors, qu’est-ce que ça prendrait pour que vous puissiez reconnaître que vous êtes parfaits, ici, maintenant, mais que vous aspirez à aller vers la prochaine version de vous-même ? 

Qu’est-ce que ça prendrait pour que vous fassiez le choix de laisser aller ce qui ne vous convient plus ? 

Qu’est-ce que ça prendrait pour que vous puissiez simplement choisir la prochaine étape de votre vie ?   

 

 

Joignez-vous à ma nouvelle page facebook E*3 Etre en mouvement 

Je veux joindre la page fb